Merci, Marcel !

Ah non ! On ne va pas commencer l’hiver en tirant une tête de dix pieds de long ! Le confinement vous met le moral en berne? Franchement, pour les citoyens lambda que nous sommes, il y a pire. Pour les artistes, les directeurs de salles de spectacle, les libraires, les gérants de cinéma, les restaurateurs… Oui, c’est plus que compliqué : catastrophique. Mais pour nous, globalement, ce n’est pas la fin du monde. La fin d’un monde, certainement. Ce genre de monde où tout se tient à notre portée, à notre disposition, où il suffit de se dire que l’on changerait bien les idées en allant faire un truc dehors. Celui-là, de monde, est clairement passé de mode. 
On a fini de bougonner ? Pas encore ? On est BiO, pourtant ? Supposés engagés dans un choix de vie plus durable, plus solidaire ? On parle de tous ceux qui ne vont pas tenir compte du confinement parce qu’ils ne le peuvent pas ? Celles et ceux qui travaillent la nuit, qui font les boulots dont personne ne veut, qui assurent en coulisses le confort de notre quotidien au grand jour. Sûr qu’ils vont être dehors pendant le confinement. Vous échangeriez votre situation contre la leur ? Non ? Alors on reste chez nous bien gentiment et, en faisant des vœux pour la réouverture des librairies, on se lance dans À la recherche du temps perdu. Au hasard le titre. Merci, Marcel.
Si on se tenait à notre place ? Si on arrêtait de jouer les rabat-joie sous prétexte qu’on nous enlève provisoirement, au nom d’une urgence sanitaire, nos jouets d’enfants gâtés ? Et encore, au rayon de la « première nécessité », il y a de quoi voir venir dans les autorisations de sortie ! Quoi qu’on pense de ces mesures anti-covid et de la gestion de la pandémie par le gouvernement, là n’est pas le sujet. On canalise notre énergie afin de nourrir la joie de vivre : ça tient chaud.

Retrouvez TOPNATURE sur sa boutique en ligne !

Tags from the story
, ,